- selon les saisons : festivités, intempéries, piqûres d'insectes, chenilles processionnaires ...

- problèmes de santé : empoisonnements plantes, animaux ou produits toxiques ...
- perte de l'animal : vol, fugue ... 

- nuisances (et conséquences) : chats rôdeurs, aboiements de chiens ...

- accidents de la route ...
En plus de tous ces cas : il est évident que les animaux non stérilisés et non identifiés sont plus en danger que les autres.
Tous les exemples cités ont été observés.

Le but de cet article est l'information afin de limiter les risques pour les animaux. Il me servira aussi à justifier le refus de certaines demandes de clients (sans toutefois entrer dans le cadre des conditions générales de l'entreprise qui elles sont inscrites sur les contrats uniquement.). 
Je ne vais pas non plus expliquer des choses qui tombent sous le sens, puisque les personnes concernées ne viendront pas chercher des conseils ici. Je viens alors parler uniquement des risques pour les animaux laissés sans surveillance en extérieur en ville (sans non plus développer les sujets aboiements, fugues, identification et stérilisation qui feront l'objet d'autres articles). 

Problèmes de saisons ...

Nombreux animaux se perdent durant les festivités (il n'y a qu'à voir les pages internet d'animaux perdus en ces périodes). Eux n'ont que faire de la fête, du feu d'artifice ou autre manifestation où il y a de la foule et du bruit. 
Lors de festivités, mieux vaut donc les garder au calme, 
en sécurité à l'intérieur.

Lorsqu'il fait chaud :
- Les chiens :
Là encore, il n'est pas indispensable non plus de les amener dans certains endroits. Ils seront mieux au frais dans la maison.
Ne pas les soumettre à de gros efforts physiques.
- Les chats laissés longtemps en extérieur :
se font régulièrement enfermer dans garages et cabanons ou ils allaient chercher le frais. Il est fréquent que des chats soient signalés perdus et reviennent quelques jours plus tard, lorsque le voisin est rentré de vacances et a réouvert son garage...

 

Lorsqu'il fait très froid : 
A l'inverse, ils vont chercher la chaleur. Parfois près des moteurs de voitures. 

 

Les intempéries / orages :
Là également, périodes où nombreux animaux se perdent. Ils paniquent, cherchent à se mettre à l'abri et ne retrouvent plus leur chemin.

 

Pour les chiens qui ont peur des feux d'artifice, de l'orage, etc ...
Rassurer un peu, mais pas trop (afin de ne pas confirmer qu'il y a un problème et / ou créer une grosse angoisse), fermer fenêtres et volets et mettre de la musique ou la TV en fond sonore...

Attention aux coups de chaud !
 

Ne jamais laisser un chien dans une voiture !

Certaines plantes du jardin sont toxiques.
Des animaux peuvent l'être aussi : crapauds (venin trés toxique sécrété, dangereux si contact avec la muqueuse), rongeurs ayant ingéré du poison, etc...

Produits chimiques / poisons 
Les chats peuvent aller manger des croquettes à l'extérieur de chez vous, une gamelle peut être là où votre voisin a traité ses murs avec de l'anti-mousse ou son allée avec du désherbant par exemple.
Attention si vous lâchez votre chien chez quelqu'un : un poison destiné à d'autres animaux (taupes, rongeurs, traitement jardin...) peut être ingéré. 


Chez vous : selon l'accès à votre jardin (portillon qui donne sur rue), n'importe qui peut donner quelque chose à votre animal. 

Piqûres d'insectes :

Chenilles processionnaires : 
Même sans toucher avec la patte... un animal peut sentir les chenilles, se frotter le museau et rependre le poison.

Photo Asgarde
Avril 2018 à Saint-Orens centre

Animaux errants ...

A Saint-Orens, nous sommes "en ville" et habitons souvent en quartiers résidentiels.
Lorsqu'il ne s'agit pas d'appartements avec jardinets, les maisons sont souvent proches les unes des autres et la plupart du temps à proximité de routes très fréquentées. 
Dans ce contexte, les problèmes "humains" en rapport aux animaux domestiques sont souvent les nuisances et les accidents de la route.


 

Les chiens :
La nuisance concernant les chiens laissés seuls en extérieur est évidente : il s'agit principalement des aboiements intempestifs (la question du pourquoi ne sera pas soulevée ici où, je le répète, je parle uniquement des dangers pour les animaux laissés sans surveillance en extérieur).
La plupart du temps, les propriétaires du chien ne sont même pas au courant que celui ci aboie en permanence. En général, les voisins n'osent rien dire (ou un seul s'aventure à le faire et les autres préfèrent ne rien dire pensant éviter des problèmes). Il est donc fréquent en ces cas que les propriétaires du chien nient la situation. 

Autre nuisance avec les chiens laissés seuls, en liberté en résidence par exemple : les déjections.
Ces contextes peuvent créer des conflits, prendre des proportions et amener des gens à la malveillance.

 

Autre risque :

Les vols 

Les chats :
Certains chats, très casaniers, sont plutôt des chats d'intérieur. D'autres aiment profiter du jardin, sans forcément aller au delà ou pas plus loin que sur le chemin devant la maison. C'est une question de tempérament mais aussi d'habitudes données. Avec les chats plus aventuriers, en général, sous surveillance régulière de leurs maîtres, il n'y a pas trop de problèmes. 

Par ailleurs, certaines personnes laissent en permanence leurs chats dehors dès leur plus jeune âge. Sous prétexte que "ce sont des chats..." / "ils aiment être dehors...". Parfois, ces chats n'ont que peu de contacts avec leurs maîtres et en deviennent un peu sauvageons, continuant de rôder sans s'approcher des inconnus. D'autres, sociables de base, iront chercher le contact humain ou la gamelle un peu partout. Ces chats étendent leur territoire, manquent de repères réguliers et ne savent parfois pas exactement où se situe leur foyer.
Lorsqu'il en est ainsi dès le plus jeune âge, il est difficile d'y remédier ensuite. Je parle bien là de
chats ayant été volontairement habitués à être laissés en extérieur du matin au soir (par exemple durant la journée de travail de leurs maîtres) et / ou la nuit. 
Que font ces chats pendant ce temps ? Leurs propriétaires répondraient qu'ils dorment ou "font leur vie de chat". Or,
nombreux vont chez d'autres personnes. Certains ont comme cela plusieurs maisons... parfois même plusieurs noms !

Nous ne sommes pas à la campagne (où là aussi il peut y avoir des dangers, mais c'est un autre contexte et là n'est pas le sujet), mais en ville, où "les problèmes de voisinages" sont récurrents, avec les cas des chats laissés dehors (dont je parle ci-dessus) : 
Tout le monde n'aime pas les chats et
certaines personnes peuvent être mal intentionnées ! 
Par ailleurs, même pour quelqu'un de respectable, il peut être gênant d'avoir régulièrement
des déjections sous les fenêtres, des chats qui font la fiesta dans la rue la nuit, des plantations abîmées, etc...
On peut aimer les chats mais ne pas souhaiter avoir tout ceux du quartier chez soi (chats qui entrent dans les maisons / jardins, mangent la gamelle du chat des lieux, l'attaque, le blesse, etc...).

En plus du voisinage, les nuisances ne sont pas le seul risque pour les chats. Le cas des personnes qui pensent bien faire (ou mieux que les autres) : elles incitent les chats à entrer chez elles et proposent des gamelles (ce qui peut avoir des conséquences, aussi bien sur la santé que le comportement du chat). Attention, ces cas peuvent vite arriver, même avec des chats ne sortant que très peu. Cela peut aller jusqu'au vol, plus ou moins volontaire. 

Par expérience, je pourrais faire très long sur le sujet avec un certain nombre d'exemples récurrents ici, mais je vais me contenter de copier / coller ci dessous un texte que j'avais envoyé à mes clients.

* Chats "invités" :
Je ne m'occupe que des animaux mentionnés sur les contrats. Sauf si : vous êtes nourrisseur d'un "chat libre" pris en charge / identifié asso, vous vous occupez d'un chat perdu pour lequel vous faites des recherches, vous êtes famille d'accueil via une association. En dehors de ces cas, je ne souhaite pas laisser de gamelles en extérieur pour nourrir des chats que vous pensez mal alimentés ailleurs ou abandonnés (sans vérification). J'ai vu trop d'histoires de voisinages et surtout, de problèmes de santé (et de comportements) pour des chats. 
Les croquettes laissées en extérieur pour des chats "errants" sont souvent mangées par des chats ayant des propriétaires (moins craintifs que des sauvageons, ils passent se servir en premier !).
Par ailleurs,
attention à faire la différence entre un chat que vous voyez occasionnellement, qui fait son petit tour dehors, et un chat que vous voyez subitement à toute heure en extérieur ou qui semble perdu.
Si vous avez un doute et pensez un chat abandonné, il faut le conduire chez un vétérinaire afin de vérifier son identification ou faire appel à une association qui le fera. Il peut être perdu et a sans doute un propriétaire qui le cherche. A voir aussi les affichages et les annonces internet (chat-perdu.org, page Facebook Pet Alert 31, etc...) car il y a encore des gens qui n'identifient paset laissent leurs chats roder en permanence, jours et nuits, dans les rues ou résidences, mais c'est un autre débat. 

*Animal non identifié = animal qui n'a pas de maître aux yeux de la loi. L'identification est obligatoire depuis 2012.

J'ai connu des personnes tristes de voir leur chat déserter leur domicile car ils préféraient une autre gamelle ou étaient (+ ou - volontairement...) attirés ailleurs. Beaucoup de chats "réclament" spontanément, parfois ils sont juste sociables ou se promènent. Si vous proposez une gamelle a un chat gourmand, cela peut vite devenir une habitude acquise pour lui. Pensez qu'en ce cas, cela peut être néfaste pour le chat s'il est sous alimentation spécifique (problèmes urinaires, rénaux, régime, intolérances, etc...) ou s'il fini par croire que manger partout est un comportement normal (j'ai connu un chat qui mangeait comme cela dans près de 10 maisons... 10, à ma connaissance ! Et plusieurs familles lui avaient donné un nom).
J'ai vu des chats, ne sortant que très peu par jour, finir par aller directement chez des voisins : le propriétaire fait sortir son chat... cela tombe juste à l'heure où le voisin rentre... ce dernier propose une gamelle à ses chats et voyant l'autre, l'invite aussi (pourquoi ?). Le chat préfère bien entendu ces croquettes aux siennes et l'effet de nouveauté. L'habitude est prise, donc le chat revient :
le voisin en déduit qu'il est mal nourri / maltraité chez lui ! Et les propriétaires dépensent en frais vétos et croquettes en ne comprenant pas pourquoi leur chat grossi ou est malade (diarrhées, problèmes urinaires, rénaux, etc...). Ce chat finira peut-être par ne plus avoir droit aux sorties, par déserter de chez lui ou par avoir de gros problèmes de santé.


Si vous souhaitez aider des chats dans le besoin ou être famille d'accueil, je peux vous faire passer des liens d'associations.

Comme précisé sous le titre : 
Les animaux laissés en extérieur sans surveillance, et étant de plus non identifiés et non stérilisés, sont encore plus en danger que les autres ...

 

Identification ...


Si votre animal  perdu ou accidenté est trouvé :
Grâce à l'identification (puce électronique ou tatouage), l'on peut remonter directement jusqu'à vous.

L'identification est obligatoire.

Si votre animal n'est pas identifié, comment faire le lien avec vous ?

Nous sommes responsables des animaux que nous adoptons. 

 

Aprés un déménagement :
- Vérifier que vos coordonnées soient bien à jour sur le site de l-I-cad.
- Ne pas laisser sortir les chats immédiatement. Trois semaines sont conseillées.

Stérilisation ...

Je reprécise que je ne parle dans cet article que des dangers auxquels sont exposés les animaux laissés sans surveillance en extérieur. La stérilisation n'est abordée ici que dans ce cadre.

Les chiens et chats non castrés peuvent parcourir de longues distances pour rejoindre leur dulcinée ...
A partir de là, il sont exposés à de nombreux dangers :
accidents de la route ...
- blessures et maladies : suite aux bagarres ou au contact d'animaux porteurs de maladies ...
- et, nous revenons aux problèmes de malveillance suite aux comportements des animaux : marquage du territoire par l'urine, cris de bagarres et "sérénades"...

 

Design by Asgarde - support WIX 
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now